Pour une loi efficace sur les produits du tabac

(at) Les produits du tabac se distinguent fondamentalement des autres biens de consommation légaux en raison des dommages importants qu’ils infligent à l’organisme. C’est pourquoi l’alliance pour une loi efficace sur les produits du tabac s’engage en faveur d’une interdiction globale de la publicité pour ces produits.

La moitié des fumeuses et des fumeurs consommant des cigarettes conformément à l’usage vanté dans la publicité meurent prématurément de maladies inhérentes au tabac; un quart des consommateurs décéderont avant leur 70e anniversaire, l’autre quart après. En Suisse, 9500 personnes meurent chaque année des conséquences de leur consommation de tabac. Les risques que représentent les produits du tabac pour la santé justifient donc qu’ils soient réglementés avec davantage de rigueur que les autres biens de consommation. C’est la raison pour laquelle Addiction Suisse, la Ligue pulmonaire suisse, la Ligue suisse contre le cancer, la Fondation Suisse de Cardiologie et l’Association suisse pour la prévention du tabagisme s’associent à la campagne STOP à la publicité pour le tabac.

Nous comptons sur votre soutien et sur celui de votre organisation: ensemble, disons STOP à la publicité pour le tabac.

  1. Votre participation donne plus de poids à notre campagne. Prenez contact avec nous pour que nous puissions vous inscrire sur Démarre le téléchargement d'un fichierla liste des organisations qui nous soutiennent.Ouvre une fenêtre pour la rédaction d'un mail info(at)at-schweiz.ch
  2. Insérez une bannière sur votre site Internet et utilisez notre signature de courriel. Vous pouvez télécharger les modèles requis en cliquant sur les liens suivants:
     Démarre le téléchargement d'un fichierbannière Internet
    Démarre le téléchargement d'un fichier signature de courriel
  3. Vous trouverez nos principaux arguments relatifs à la loi sur les produits du tabac sur le Démarre le téléchargement d'un fichierlien suivant.

Le problème de l’industrie du tabac

Le nombre de clientes et de clients de l’industrie du tabac suit une tendance décroissante, d’une part en raison du décès des victimes du tabac et d’autre part à cause des personnes qui arrêtent de fumer. Etant donné que la plupart des fumeuses et des fumeurs commencent avant d’avoir 21 ans, les multinationales du tabac tentent d’attirer une nouvelle clientèle parmi les jeunes, qui sont donc les cibles privilégiées de la publicité, de la promotion et du parrainage pour les produits du tabac.

La santé prime les intérêts commerciaux

Pour préserver les enfants et les jeunes des conséquences néfastes de la consommation de tabac, il faut qu’une interdiction globale de publicité, de promotion et de parrainage en faveur de ces produits soit ancrée dans la loi. Par conséquent, l’alliance pour une loi efficace sur les produits du tabac exige l’interdiction:

  • de la publicité pour le tabac dans les médias imprimés, sur Internet – réseaux sociaux compris, – par voie d’affichage, dans les cinémas et dans les points de vente;
  • de la promotion directe des ventes par la distribution gratuite de produits du tabac, notamment par des hôtesses dans les boîtes de nuit;
  • de la promotion indirecte par des produits tels que des vêtements ou des chaussures portant le logo ou le nom d’une marque de cigarettes, qui rendent le tabac omniprésent dans le quotidien des jeunes;
  • de la promotion des ventes par des rabais sur les marchandises. Les jeunes sont particulièrement sensibles au prix des marchandises et se laissent séduire par des actions de type «3 articles pour le prix de 2»;
  • de la promotion par le biais de concours et de jeux promotionnels;
  • du parrainage de manifestations publiques et privées par les multinationales du tabac. Ces dernières réduisent de plus en plus leur publicité dans le secteur public et réorientent leurs activités sur le secteur privé. Elles vont jusqu’à parrainer des fêtes privées organisées par des jeunes.

Les interdictions générales sont efficaces

L’étude «Marketing et publicité pour les produits du tabac – Nouveaux éléments», publiée par la Commission fédérale pour la prévention du tabagisme en 2011, a notamment révélé qu’une interdiction de toutes les formes de publicité, de promotion et de parrainage provoquait une baisse significative de la consommation de tabac.

Par contre, les interdictions partielles comme celle des annonces dans les médias imprimés destinés principalement aux mineurs ne démontrent qu’une efficacité limitée. Les interdictions de publicité qui se limitent à certains domaines ont pour seule conséquence le déplacement des moyens publicitaires dans des domaines où la publicité, la promotion et le parrainage sont toujours admis. A l’heure actuelle, les ressources financières de l’industrie du tabac aboutissent pour la plupart dans le parrainage et la promotion directe et indirecte des ventes.

En prônant une interdiction généralisée du commerce des produits du tabac et des produits qui leur sont assimilés dans la loi tels que les cigarettes électroniques, l’alliance pour une loi efficace sur les produits du tabac cherche à faire en sorte que les générations futures fument moins. Toutefois, pour atteindre cet objectif, elle a besoin d’un large soutien.

Publication: Association suisse pour la prévention du tabagisme
Texte: Nicolas Broccard
Etat: décembre 2015